Menu de navigation
Aoraki

Aoraki

Aoraki - Mt-Cook - Nouvelle-Zélande

Jours deux cent quarante-cinq et deux cent quarante-six. On ne se lasse pas de passer de la mer à la montagne et des sommets à l’océan. On quitte Oamaru pour rejoindre le Parc national du Mt-Cook. L’on traverse des campagnes aux herbes jaunes, rythmées par quelques carrés verts tendres arrosés par de géantes installations. Nous nous arrêtons amusés par la pose d’une maison préfabriquée déchargée toute prête d’un camion, rôti au four et (faux) feu de bois dans la cheminée.

Nous arrivons ensuite dans une régions parsemées de lacs et rivières aux eaux mystérieusement turquoises et laiteuses. Des complexes hydroélectriques ponctuent le paysage. La Nouvelle-Zélande est un pays qui a la chance d’être autonome en matière d’énergie sans utiliser la puissance nucléaire.

P1230568
« 1 de 22 »

Nous revoici dans les Alpes. Sapins verts sombres, vallées grises, sommets enneigés. Petite balade de quatre heures pour aller voir de plus près le fameux Aoraki (Mt-Cook), la plus haute montagne du pays (3754 m). Ici le « wanderweg » a tout d’une autoroute. Ponts suspendus, sentiers larges et gravillonnés, pontons de bois sur les zones marécageuses. Difficile de sortir du droit chemin pour salir ses godillots. La promenade se termine au bord d’un lac balayé par les vents. De gros blocs de glace flottent ici et là dans les eaux argentées. On contemple le pic, gros triangle blanc encerclé par des glaciers dégringolant. De retour au camp, nous aménageons pour une dernière nuit notre « Auto du Jacques ». Le lendemain, nous profitons du beau temps pour faire une dernière vadrouille en montagne avant de continuer vers le nord.

Au bout du Lac Pukaki, un gosse souffle dans sa cornemuse en attendant le bus de coréens qui lui assureront l’argent de poche de la semaine. Dans les embouteillages autour de Christchurch nous sommes un peu triste comme un dimanche soir d’après-ski. Nous rendons les clefs de la voiture et nous retrouvons sur deux pattes et les sacs sur le dos pour la suite du périple.

    1 commentaire

  1. This is a photo for me and Ross. (-: I’m glad you liked my country! love N xx

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*