Menu de navigation
Au boulot !

Au boulot !

Bellbird Ridge Farm, Taupo, Nouvelle-Zélande

Jours deux cent cinquante à deux cent cinquante-quatre. Nous voici à peine arrivés à Bellbird Ridge, que Mark, notre hôte, éparpille sur la table, des dizaines de descriptifs de véhicules tout-terrain. Unimog, MAN, Land Cruiser, Land Rover, la discussion est lancée ! Lui et son épouse Leanne envisagent de bourlinguer en camion pendant cinq ans, le rêve ! Nous passons plus d’une heure à échanger nos envies de voyage et autres impressions.

Le lendemain, après une nuit dans ce que l’on peut considérer comme la meilleure chambre depuis le début de notre périple, les choses sérieuses commencent. Nous sommes des WWOOFers (Willing Workers On Organic Farms – travailleurs volontaires dans des fermes bios) et notre mission est de refaire une beauté à la propriété et aux quatre hectares de jardin qui l’entourent. Désherbage autour de l’étang et du cottage, coupe d’arbres, arrachage et pose de copeaux de bois sur les platebandes, six heures de travail le premier jour. Cela nous change…

Sharon, Dominique et Laura, respectivement anglaise, allemande et suisse-allemande sont là pour nous aider. Elles aussi bénéficient du logement et des repas chez Leanne et Mark contre quelques heures de travail par jour.

P1300063
« 1 de 25 »

Dans la soirée, Mark et Leanne nous emmènent sur les bords du Lac Taupo pour une baignade, mais aussi pour nous faire visiter le complexe de Savannah Bay. Avec des associés, ils ont racheté trois domaines agricoles sur les hauteurs du lac pour en faire un gigantesque ensemble résidentiel de luxe. Trois cent hectares découpés en onze zones, elles-même divisées en parcelles de 1500 à 3000 mètres carrés. Tous les terrains sont séparés par des pâturages entretenus par les moutons de la ferme intégrée au projet…

Paysages lunaires, volcans, petites gouilles aux eaux turquoises. Le Tongariro National Park est une pure merveille. Mark nous a gentiment conduit à nonante kilomètres de sa ferme pour que l’on visite ce coin de l’île du Nord. Nous y ferons une marche de huit heures, sous un soleil de plomb, en compagnie des trois filles.

Toutes les bonnes choses ont une fin. Retour à la réalité et au jardinage pour une journée seulement. Nos hôtes ont loué leurs chambres pour le weekend. Nous voilà donc obligé de quitter les lieux prématurément. Un peu pris au dépourvu, nous ne savons pas où mettre le cap !

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*