Menu de navigation
Le carnet du photographe

Le carnet du photographe

Batai Aral - Lac Son Koul

Jours nonante et un, nonante-deux et nonante-trois. Extraits du journal de bord de Sylvain :

Après avoir pris congé de nos hôtes, nous prenons la route en direction de Kochkor où nous passons la nuit. Demain à 9h00 nous partons pour un trek à cheval dans les montagnes pour rejoindre le lac Song Kol . Retour prévu vendredi. Je ne suis jamais monté sur un cheval de ma vie…

(…)

Vendredi 24 août 2007, réveil sur la rive du lac après deux jours et deux nuits passées sous les yourtes au son des moutons et du sol qui vibre sous les sabots des chevaux aux galops. Il y a trop de choses à décrire pour relater cette expérience au milieu des montagnes et des plaines herbeuses qui bordent le lac. Quelques mots pour résumer : espace, infini, chevaux, simplicité, minimalisme. Mes images feront le reste je l’espère. J’oublie encore le tchai dont on se fait remplir la tasse dès que celle-ci est vide.

(…)

Ce matin Maxat, notre guide, repart avec les chevaux. Nous rentrons à Kochkor en Lada Niva. Sur la route, une atmosphère que j’adore. Nids de poule, voiture qui grince, poussière, odeur d’essence, de fumée de cigarette, de voiture qui en a vu d’autre, et de vieille huile brulée.

J’ai eu le temps d’observer la technique de conduite. En Europe, la loi nous impose un côté de la route à utiliser. Ici, on peut rouler sur celui qui nous inspire le plus. Selon le paysage, les trous, ou si le conducteur a besoin de cracher par la fenêtre et ne veut pas que son projectile ne souille la piste. La conduite à droite ne s’applique que lorsqu’il faut croiser. Comme une sorte de convention à laquelle tout le monde adhère pour le bien de tous les utilisateurs.

A part cela, le cheval c’était bien sympa. Un peu mal au cul mais je m’en suis sorti.

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*