Menu de navigation
Transalpine australe

Transalpine australe

Queenstown - Nouvelle-Zélande

Jour deux cent trente-huit. « Knight Point » surplombe une belle plage déchirée par de gros rochers. C’est ici que nous apercevons nos premiers phoques. Minuscules points gris sur le sable. Plus au sud, nous arrivons dans la région de Haast. Julius von Haast, le géologue allemand qui explora ce coin de pays en 1859 donna son nom à la rivière, au col et à l’unique village de la vallée.

On grimpe jusqu’au col par une belle route au bord de l’eau. Ruban liquide bleu turquoise entouré de sommets enneigés. Des cascades dégringolent de tous les côtés. Passé le défilé, nous longeons le Lac Wanaka et entrons ainsi dans la région de l’Otago central. Quelques virages plus loin, nous plongeons sur le Lac Hawea. On s’arrête émerveillés. Quelques pêcheurs à la ligne font des ronds dans une eau d’un bleu éblouissant. Pas un bruit, pas une habitation sur les rives, pas un bateau à l’horizon. S’il n’avait pas été transformé en ressource hydroélectrique dans les années cinquante, voilà un endroit qui aurait fait plaisir à bons nombres de promoteurs et autres bétonneurs.

P1150326
« 1 de 18 »

La route redescend et le paysage devient plus sec, grands aplats olives et bruns avec des moutons par-ci par là . A Wanaka, petite ville en bout de lac, l’agitation est plus marquée. C’est un petit centre touristique très apprécié des néo-zélandais durant l´été et une station de ski prisée en hiver (entourée d’une centaine de glaciers).

Plus bas, nous traversons nos premiers vignobles et nous arrêtons à proximité du Kawarau Bridge. C’est ici que fut inventé le bungee jumping (ou saut à l’élastique). Un véritable centre de cabriole a été aménagé aux abords du pont. Restaurants, magasins, régie de montage TV, etc. Toutes les cinq minutes, un novice s’élance de la plateforme en hurlant pendant ses quelques secondes de chutes avant de parfois se prendre une claque dans les eaux froides du torrent, quarante-trois mètres en contrebas. Le tout est filmé par des dizaines de caméras et instantanément monté et gravé sur DVD, prêt à la vente. Une véritable usine à adrénaline ! La facture est salée, 160.- CHF le saut et 45.- CHF le DVD.

Nous arrivons avant la pluie à Queenstown, LA capitale mondiale du tourisme « d’aventure ». Ici tout est réuni pour faire frissonner le touriste en le délestant de nombreux dollars. Ski, héli-ski, rafting, speedboat, canyoning, voile sur un bateau de l’America’s Cup, chute libre, parapente, vélo de montagne, kayak, motocross, quad et plein d’autres sports fatigants qui finissent en « …ing ». Mais il faut avouer que la ville est idéalement placée au bord d’un lac superbe et face à des montagnes belles à en baver. C’est dans ce petit coin de paradis que furent tournées nombre de scènes de la trilogie du « Seigneur des anneaux ». A la tombée de la nuit, la chaîne de montagnes des Remarkables vire au rouge sombre et transforme les environs du Lac Wakatipu dans un décor magique et angoissant.

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*